Yasmine, future associée ? Premier pas dans le processus d’intégration

 

Chez Co’effy, nous envisageons de recruter une nouvelle associée : Yasmine Kraan. Dans cette perspective, afin de s’assurer que Co’effy d’une part, et Yasmine, d’autre part, font le bon choix, nous entamons un processus d’intégration.

Qu’en pense Yasmine ? Interview

Yasmine, qui es-tu ?

Yasmine Kraan, je suis Franco-Égyptienne. J’ai vécu mes 17 premières années en Égypte. Après mon bac, j’ai ensuite fait mes études d’ingénieur en France. J’ai commencé ma carrière dans le conseil en organisation dans le milieu digital puis dans le conseil en expérience client.

Avant d’être coach, j’ai été cheffe de projet et manager pendant 15 ans. Je gérais des équipes sur des projets souvent internationaux. L’international est quelque chose qui me caractérise. Entre ma double culture et le fait que j’ai vécu et travaillé à l’étranger, c’est quelque chose qui me suit tout le long de mon parcours.

Je suis devenue coach, à partir du moment où j’ai réalisé que ce qui me fait vibrer avant la finalité et l’opérationnel de ce qu’on fait c’est de m’assurer que l’alchimie dans les équipes fonctionne et c’est ça qui m’a plu tout au long de ma carrière.

 

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure avec Co’effy ?

Lorsque j’ai rencontré Odile Jousselin, elle m’a présenté l’entreprise Co’effy de manière « très cash » et très passionnée : ça a attiré mon attention.

Et ce qui a résonné en moi, c’est que je suis une équipière avant tout : travailler avec les autres, construire avec les autres, réfléchir avec les autres. J’ai cette véritable envie de travailler en équipe, c’est ma nature profonde.

 Co’effy est une entreprise qui me touche parce qu’elle est jeune et en même temps elle a réussi à avoir une vision, une raison d’être simple à transmettre et qui me parle.

Puis, il y a le modèle de gouvernance partagée de Co’effy qui est très séduisant pour quelqu’un qui rejoint l’aventure. Quand ils parlent d’accueillir une nouvelle personne, c’est un nouvel associé, un nouveau co-gérant : c’est la possibilité de rejoindre l’aventure en étant pleinement acteur et de construire quelque chose avec l’équipe.

 Je vois aussi dans leur manière de travailler et de communiquer, qu’ils incarnent de façon très authentique ce qu’ils vendent à leur client. La gestion de leur emploi du temps, leurs entretiens annuels en collectifs : ce sont des pratiques concrètes et réelles. Elles incarnent leur valeur, les modes de gouvernance qu’ils proposent, la confiance dans le collectif et la façon de travailler en entreprise. J’apprécie vraiment la grande confiance qu’ils m’accordent quand on est sur des projets ensemble alors qu’on ne se connait encore pas beaucoup.

La dernière chose, qui me marque chez Co’effy c’est l’attention à l’écologie de l’entreprise : comment on donne notre énergie pleine et entière à notre entreprise tout en amenant une énergie durable et renouvelable pour ne pas s’épuiser, pour être dans une relation saine à notre travail.

 

Quelles sont tes attentes ?

Ma première attente est de faire prendre la « sauce relationnelle » avec chacune des personnes et le groupe. C’est quelque chose que je ne peux que découvrir en travaillant avec eux et en interagissant plus régulièrement et au quotidien.

Je pense que c’est un élément déterminant qui me permettra et probablement à eux aussi de se dire en bout de parcours « C’est bon on est fait pour bosser ensemble ! ».

Ma seconde attente est de pouvoir apporter ma touche personnelle à quelque chose qui est déjà construit et existant chez Co’effy. Dans le discours et la façon d’être de l’équipe je comprends que c’est quelque chose qui est le bienvenu.

J’ai également des attentes à rejoindre un collectif, avoir des espaces et du temps dédié aux collectifs, c’est-à-dire réfléchir ensemble, décider ensemble et réguler ensemble.

Et enfin, ce qui me plait chez Co’effy, c’est qu’il y a un périmètre et une diversité de mission importante. Co’effy intervient en coaching, en coaching individuel, en coaching d’équipe, en coaching d’organisation, en formation, en facilitation, en médiation … Ils sont sur beaucoup de thématiques différentes. Je souhaite pouvoir m’enrichir des secteurs que je connais moins et apporter dans ceux dans lesquels je suis le plus à l’aise.

 

Quelles étaient tes premières impressions en arrivant chez Co’effy ? Ont-elles évolué depuis ?  

Ma première impression : c’était une boite qui sortait d’un rêve de ses 3 fondateurs.

Pour moi Co’effy était une petite structure naissante qui reposait sur des personnes. Je n’en avais pas beaucoup entendu parler avant mais j’avais beaucoup de curiosité et de sympathie pour Co’effy.

Quand Odile m’a proposé de les rejoindre, j’avais cette petite crainte : « est ce qu’on peut rejoindre 3 fondateurs d’une petite structure naissante et avoir vraiment sa place ? ».

Maintenant que je les connais un peu mieux, je me rends compte que certes cette entreprise repose sur des personnes mais elle s’appuie sur un socle de valeurs et une philosophie de l’accompagnement, qui dépassent les personnes. Je réalise l’ampleur de ce qu’ils ont construit au niveau de ce socle, de la vision, de la gouvernance qui est en place et de l’ouverture qu’ils laissent aux autres à l’extérieur.

En parlant autour de moi de Co’effy, j’ai récolté des avis, des témoignages. C’est finalement une entreprise qui est assez connue dans le milieu du coaching grenoblois et dont les clients disent du bien.

 

Peux-tu nous donner ton retour sur le processus d’intégration de Co’effy ?

Ce processus d’intégration, il est particulier et unique. Il est découpé en 6 étapes, il est long et il est posé de façon très explicite et moi je trouve ça juste vraiment génial. Je suis une personne qui a besoin d’expliciter les choses et qui évite les non-dits et les flous. Le processus d’intégration laisse le temps aux uns et aux autres de prendre la température et de se dire si on a vraiment envie de faire équipe. Parce que rejoindre Co’effy c’est engageant, ils demandent un engagement et une participation plus forte qu’une entreprise lambda.

J’ai apprécié, que tous les membres de Co’effy aient leur mot à dire sur l’intégration d’une nouvelle personne. On a pris le temps de ritualiser la signature. Se prendre en photo tous ensemble pour dire aujourd’hui commence une aventure.

J’apprécie tout particulièrement me sentir profondément accueillie, je me sens la bienvenue dans cette équipe, ça fait tomber beaucoup de doute et crainte. Ce sont des personnes simples, authentiques, accueillantes et chaleureuses, quand je suis avec eux je me sens la bienvenue et j’ai envie de venir !

 

Qu’est-ce que tu vas apporter à Co’effy et ses clients ?

J’arrive avec un profil qui est multi facette et international. Ce que j’apporte dans ma personnalité, c’est un regard particulier sur les différences, j’ai toujours vécu dans des endroits multiculturels, multi-métiers, je réconcilie quand il y a des situations de tensions. Je suis une personne fédératrice, qui créée du lien, j’ai un relationnel très facile.

Ce que je peux apporter à Co’effy, c’est de la dynamique, de la joie, créer du lien et ça c’est autant dans une intervention auprès d’un client que dans l’action de fédérer un réseau de clients et un réseau de pairs.

Ma marque de fabrique : être très structurée et analytique. Je prends beaucoup de plaisir à réfléchir pour créer de nouvelles offres, récupérer de l’information, et en tirer quelque chose d’utile.

De plus, j’ai de l’expérience dans différents types de structure. J’ai un panel de connaissance métier qui est assez large et qui me permet de me brancher facilement à l’univers métier et à des cultures très différentes dans les entreprises où j’interviens.

 

 Un mot pour conclure ?

Cette intégration Co’effy est pour moi un mélange d’un appel du cerveau et un appel du cœur. Un appel du cerveau parce que je vois tout l’attrait d’une façon différente de travailler, le thème des pratiques de management et de gouvernance agile, la possibilité d’élargir mon panel d’horizon en rejoignant Co’effy. Je trouve ça très stimulant intellectuellement et je me dis que j’ai une vraie pierre à apporter à l’édifice sur le plan professionnel et intellectuel. Et un appel du cœur, parce que me sentir accueillie, en confiance et d’avoir de vraies belles personnes qui ont toutes leurs qualités, leur spécificité. C’est ça l’appel du cœur !